Note des administrateurs: “Partagez cet article si vous êtes d’accord avec ces arguments. Le festival mentionné en bas de cette page sera l’occasion pour nous tous d’apprendre énormément sur le commerce bio équitable et en plus, une vingtaine d’associations (Greenpeace, GoodPlanet, WWF, etc.) seront présentes pour nous apprendre tout ce que nous devons savoir pour se responsabiliser et responsabiliser notre entourage. Nous serrons présents. Merci à vous”

 

Le changement, le changement, le changement et encore le changement…

Chacun de nous a sa propre interprétation du changement. Nous ne parlons pas de celui que François Hollande nous propose mais le vrai changement, celui qui nous guidera vers un avenir meilleur. Quels sont les paramètres les plus importants que nous devons absolument prendre en compte pour ne pas repeter les mêmes erreurs? Bien il y en a plusieurs en commençant par l’éducation, le système financier, le pouvoir de créateur d’opinions des medias de masses et son utilisation irresponsable, l’hypersexualisation etc. Un de ces points reste malgré tout plus important que tous les autres, le respect de l’environnement. Nous oublions trop souvent le fait que nous avons une seule planète avec des ressources limitées et malgré les sonnettes d’alarmes tirées par de nombreux scientifiques, la population semble ignorer totalement ce problème et ne comprend pas l’ampleur des dégats.

Il y a un changement rapide simple et efficace à faire avant de se lancer dans des manifestations (plutôt risquées en ce moment à cause de la “brutalité policière”, sujet que nous allons traiter plus tard). L’avenir de notre planète et de notre société depend plus que ce que nous pensons à notre mode de consommation car c’est la base même de tous nos problèmes. Le schéma est simple et démontre à quel point nous sommes déconnectés de la réalité.

La publicité envahit votre maison grace à la télé, radio, journal, magazine ou encore internet et quand vous sortez pour respirer un peu, vous tombez sur des panneaux publicitaires, des flyers etc. En peu de mots, vous êtes encerclés et vous n’avez pas le choix que de subir. Les études démontrent que nous voyons en moyenne entre 2 000 et 3 000 annonces publicitaires de tous genres par jour sans même s’en rendre compte. Le budget annuel mondial de la publicité s’élève à 500 000 000 000 de dollars. Cette somme aurait pu régler le problème de la famine dans le monde pour de bon mais au lieu de ça, cette somme est utilisée pour créer des besoins là où il n’y en a pas.

Ils nous disent à quel point nous (hommes, femmes, enfants) sommes gros, moches, nous avons une voiture pourrie, nous portons des vêtements horribles, notre appartement/maison est mal décoré, bref ils nous rabaissent constamment et nous font croire que nous serons meilleurs et mieux acceptés en achetant des conneries qui nous coutent de l’argent si durement gagné en ayant sacrifié du temps précieux de notre vie (le temps c’est de l’argent, n’est ce pas?), du temps que nous regretterons amèrement plus tard.

Bien sur, la publicité pollue et détruit en plus. Pensez juste au nombre d’arbres qui doivent être coupés pour faire le papier nécessaire pour les diverses pubs que vous recevez dans votre boîte postale et qui finissent directement dans votre poubelle. Ça n’a absolument aucun sens. Inutile d’ajouter la frustration que la publicité engendre auprès de ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir cette belle voiture qu’ils ont vu à la télé ou encore la belle robe de la fameuse actrice Monica Vendurêve. 

La pub d’une certaine marque de chaussures vous a convaincu qu’elles sont plus confortables, vous serrez plus dans la mode avec etc. mais ces chaussures ont 9 chances sur 10 d’être fabriqués par des enfants quelque part en Asie de l’est, travaillant dans des conditions inhumaines et vous les payez cher, malgré un coût de fabrication ridicule. Pour ne pas trainer avec tout ça, cette vidéo vos éclaircira plus sur les injustices de la chaine de fabrication industrielle et de la pub.

Un autre problème survient, celui des mêmes malhonnêtes qui pourrissent notre monde et qui s’habillent en vert pour nous faire croire qu’ils respectent l’environnement et qu’ils utilisent les ressources naturelles d’une manière responsable. Même MacDonalds s’est mis en vert pour attirer cette nouvelle clientèle qui se développe, la clientèle du commerce bio et équitable. Cette vidéo vous en dira plus et son analyse est très juste. N’ayez pas peur de ce masque car la personne qui se cache derrière pourrait être vous, moi, nous… 

Mais alors que faire si nous sommes piégés dans tous les senses? Consommer moins et mieux tout simplement. Cela demande beaucoup deréflexion car on ne sait plus trop comment faire. Réfléchissons plus sur ce que nous avons réellement besoin et ne confondons pas envie provoquée, envie spontanée et besoin. Acceptons ceux qui le font et arrêtons d’utiliser le terme “décroissants” car c’est un terme qui est mal adapté et pousse à croire que ces gens ne veulent pas d’une croissance quelle qu’elle soit ce qui est totalement faux. La famille Baronnet est un excellent exemple mais regardez un peu le comportement honteux que les médias réservent à ces gens merveilleux, concepteurs de la maison autonome bien avant que les scientifiques se penchent sur le problème de l’environnement. 


Ensuite, nous devrions consommer des fruits et légumes de saison venant du producteur le plus proche. Pour les autres produits, préférons des produits bio et soyons respectueux envers les producteurs étrangers en se tournant vers le commerce équitable. Toujours vérifier l’origine du produit et méfiez-vous des étiquettes. S’ils marquent bio ou équitable sans fournir plus d’informations, c’est qu’ils ne le sont pas. Les vrais produits du commerce bio/equitable doivent être d’une transparence irréprochable. 

La consommation responsable est une solution simple et efficace. J’entends déjà certains qui disent “Oui mais ça coute cher et je n’ai pas le temps de lire toutes les étiquettes”. La réponse est simple, le changement a besoin de certaines sacrifices et n’oubliez pas que, consommer d’une manière responsable c’est consommer moins avant tout. Avec l’argent économisé, vous pourrez vous permettre d’acheter des produits qui respectent l’Environnement et l’être humain. Avant de vouloir changer le monde, il est indispensable de changer nos habitudes et notre façon de penser. Soyons le changement que nous souhaitons et ça, c’est Gandhi qui l’a dit. Dans une société de coupables et de complices, faisons le troisièmechoix, celui dont on parle si peu, le choix de l’engagement à la protection de l’environnement.

Nous vous donnons un exemple ici avec Alter Éco. Bien sûr d’autres marques existent et heureusement. Nous avons choisi Alter Éco car j’ai eu l’occasion de visiter leurs locaux et d’apprendre plus sur eux. Il ne s’agit pas d’une publicité car nous sommes contre, il s’agit simplement d’un exemple à suivre. J’ai eu l’occasion de parler avec un des employes d’Alter Éco et j’ai même pu discuter avec le PDG sans m’en rendre compte car il était comme vous et moi, simple. Pas de costard-cravate ni de Rolex. J’ai assisté à une de leurs pauses où ils continuaient à parler de leur travail. Ils connaissaient les agriculteurs personnellement et ils les appelaient par leurs prénoms. De plus, il ne faut pas oublier les nombreux événements ou conferences qu’ils organisent régulièrement pour promouvoir le développement durable. Ils défendent une idée, pas simplement un produit. Pensez-vous que le PDG de Carte d’Or ou de Nutella connaît les origines de leurs produits ou les prénoms de leurs fournisseurs? Je ne vais pas m’attarder plus ici car ils m’ont promis de me donner un peu de leur temps pour une interview sur le commerce équitable, les produits bio, comment fonctionne l’agriculture en France et d’autres sujets intéressants. Cette vidéo vous donnera une meilleure idée sur eux.

Pour finir, nous vous invitons au festival organisé par Alter éco le 8 juinau Cabaret Sauvage (Parc de la Villette, Paris 19ème arr.), l’occasion de célébrer le commerce équitable et le développement durable autour de concerts d’artistes engagés (R. Wan, Rudy Guittard & the Old Black Circus, Sira Niame, DJ Trakto). Un village Associatif sera également présent et vous permettra d’échanger avec pas moins d’une vingtaine d’associations (Greenpeace, Good Planet, WWF, etc.). Jaiundoute.com sera présent. Cette dernière vidéo vous donnera une meilleure idée. Plus d’infos et réservation sur ce lien: Alter Éco Festival 2012

Tagged with: