Après avoir fait un tour de présentation rapide de l’OTAN ici, nous voila avec la suite de cet article, qui s’adresse cette fois si, aux représentants de l’OTAN, de la cour internationale de justice ou n’importe quelle autre communauté, société, gouvernement, personnalité ou super heros, susceptible de nous aider. 

Dans la série de videos qui suivront, nous allons vous montrer des images qui ont fait le tour de la toile depuis quelques mois. Dans ces vidéos, nous voyons clairement, des manifestants pacifiques protester contre le système économique basé sur l’intérêt des banques et non pas du public, l’absurdité du marché financier et de ses institutions, des gouvernements inefficasses et opaques… en ayant des arguments vérifiables par des preuves et en défendant simplement l’intérêt publique. Dans l’article “Le silence des moutons“, nous dénonçons le désintéressement total des medias sur ces injustices, sur le mouvement de ces indignés et sur la violence des forces de l’ordre contre ces manifestants pacifiques.

Nous vous demandons d’aider notre cher pays qui est la France à mantenir dignement le titre du “pays des droits de l’homme” et aider les autres pays surendettés comme la Grèce, l’Italie, l’Espagne, en Allemagne voir meme les Ètats-Unis ou le Canada, à surmonter leurs difficultées en remplacant leurs gouvernements corrompus par des gouvernements honnêtes, efficasses et élus démocratiquement, et effacer leurs dettes en utilisant le principe des “dettes odieuses” déjà utilisés dans l’Amerique Latine la décennie précédente (plus d’infos sur le documentaire grec “Debtocracy“). Bien entendu, nous pouvons fournir d’inombrables preuves sur tout ce que nous avançons. Voici une partie des preuves sur les violences contre des civiles pacifiques, montrant simplement leur mécontentement ou étant simplement au mauvais endroit, au mauvais moment.

Francfort, manifestation contre la BCE (interdiction de manifester?): 

Montréal, étudiant contre la hausse des frais scolaires (interdiction de manifester là aussi?)

 En France, fin 2011:

ou encore:

En Grece:

ou encore:

aux Etats-Unis:

ou encore: